Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Facebook ne sera certainement pas au rendez-vous de la compétition électorale en 2010 au Togo.


La classe politique devra continuer de compter sur les méthodes classiques de communication marketing à cause de l'insuffisance d'effort , d'intérêts et de résultat du gouvernement dans le développement des technologies de l'information et de la communication au Togo. Sur 230 pays classés dans le monde, le Togo occupe 158e rang en terme de connectivité en 2008 (le nombre d'ordinateurs connectés au réseau est égal à 769) et le nombre d'internautes s'élevait à 320.000 en 2006(1). La nature veut que les négligences dont les hommes sont coupables, déterminent les limites de leurs moyens. Aux prochaines élections au Togo, il ne faudra pas s'attendre à un déferlement sur les sites politiques pour 3 raisons : l'indifférence justifiée des togolais - caractéristique des soubresauts politiques et du désenchantement individuel, l'analphabétisme et la cherté de l'accès à l'Internet.

Les enjeux politiques vont véritablement se jouer  sur le terrain physique  contrairement aux USA où facebook et les blogs ont facilité la victoire de Barack Obama et accru la popularité de Ségolène Royal en France. Partout où la mayonnaise virtuelle a pris, il a fallu s'appuyer également sur la jeunesse qui constitue la majorité des internautes. Cette jeunesse représente la partie numériquement importante de la population togolaise. Plusieurs actions sont entreprises en sa faveur. Mais celles-ci paraissent peu satisfaisantes à cause de la complexité de leurs problèmes souvent mal résolus ou voire délaissés durant des décennies. 

N'étant pas en mésure de recourire suffisamment aux médias modernes, dont l'Internet, pour atteindre les cibles auxquelles ils pourraient vendre l'image soignée des hommes politiques, les communicateurs vont se rabattre sur les supports de communication de masse traditionnels. Sous peu les panneaux d'affiches publicitaires vont se relooker à l'aide des effigies des prétendants au palais de Kégué, ravissant ainsi les places aux entreprises; quitte à celles-ci de retrouver leurs espaces habituelles après la ferveur électorale.

(1) Statistique de la CIA

Tag(s) : #Communication

Partager cet article

Repost 0