Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  En l'absence d'une réglementation contraignante et d'un contrôle stict de la gestion des déchets industriels et commerciaux, certaines usines en Afrique sont devenues de grandes pollueuses sans qu'une redevance appropriée ne leur soit imposée. Parmi celles-ci les unités artisanales ou industrielles de fabrication d'eau en sachet (Pure water au Togo et au Ghana).



 Ces déchets industriels et commerciaux sont observés à tout bout de champ. C’est des ordures, non biodégradables, et  qui sont de nature épaisse et résistante. Par conséquent on peu s’imaginer que leur temps de dégradation soit bien plus long. Aussi, quand on sait que de plus en plus d'individus étanchent leur soif à l'aide de ces produits, on peut également supposer que la vitesse et l'étendue de la propagation de ces déchets dans l'environnement sont dans des proportions élevées.

 

Les décideurs de ces entreprises doivent, même en l'absence d'une pression de l'Etat, prendre leur responsabilité en mettant en place une politique de marketing vert conséquente afin d'améliorer l'image de leurs entreprises. Il a été constaté que certains artisans utilisent déjà ces déchets comme une matière première pour la fabrication des cordes. On pourrait créer une situation qui favoriserait la récupération des sachets par l'industrie. Aussi les entreprises pourraient favoriser la naissance et la multiplication des activités de fabrication de corde à l'aide de ces déchets. On verrait ainsi disparaître ces déchets à l’instar des métaux et diverses ferrailles, aujourd’hui récupérés à 80%  au Togo.

Tag(s) : #Marketing environnemental

Partager cet article

Repost 0